Chercheuse associée au LARHRA

J’analyse l’histoire du genre des politiques migratoires et d’accès à la nationalité en m’intéressant en particulier aux interactions entre les acteurs et actrices des politiques et les individus concernés, ainsi qu’aux organisations intermédiaires. Mon projet actuel propose une analyse genrée et transnationale de l’approche sociale des migrations au cours des décennies 1920 et 1930, à partir des archives du Bureau international du travail, de la Société des nations et d’organisations privées.

Je suis membre de deux projets de recherche internationaux : Managing Citizenship Security, and Rights: Regulating Marriage Migration in Europe and North America (Université du Québec à Montréal) et The Quest for Welfare and Democracy: Voluntary Associations, families and the State, 1880s-the present (Institut Universitaire Européen, Florence).

J’ai effectué plusieurs recherches postdoctorales au Canada :  sur les mobilisations concernant la discrimination de sexe dans le droit de la nationalité auprès des organisations internationales dans l’entre-deux-guerres (bourse postdoctorale du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada 2013-2015, Institut national de la recherche scientifique à Montréal) ; sur une organisation d’aide aux migrant.e.s fondée par des Américaines et des Européennes dans les années 1920 (bourse postdoctorale du Fonds de recherche du Québec – Société et Culture, 2011-2013, Université du Québec à Montréal) ; sur les mariages d’immigrant.e.s au sein du projet Life Stories of Montrealers Displaced by War, Genocide, and other Human Rights Violations (Université Concordia, Montréal).

Ma recherche doctorale (dirigée par Françoise Thébaud et soutenue en 2008 à l’Université d’Avignon), qui porte sur les interactions entre les représentations sociales et culturelles et les pratiques (administratives en particulier), a montré la pertinence du concept de genre pour mieux comprendre les politiques d’immigration et d’accès à la nationalité dans une configuration historique particulière. La thèse a été publiée en 2013 aux Éditions de l’École normale supérieure de Lyon :

guerry-2012

Lire la préface et l’introduction.

SPÉCIALISATIONS :

  • Histoire transnationale
  • Histoire des politiques migratoires et des migrations
  • Histoire du droit de la nationalité et de son application
  • Histoire du genre